Hommage à Jacques Loubelo

POUR SALUER NOTRE GRAND LOUBELO JACQUES

‘’Au bout de ce petit matin,’’

Le poète s’en est allé.

Je ferme les yeux et sa silhouette

M’apparaît avec dans son dos

Son baluchon qui ne le quitte jamais.

Sur son chemin, chacun de ses pas

Est une luciole qui éclaire

Une parcelle de ma mémoire.

Un soir, nous ferons un grand feu de bois

Et les flammes aidant

Nous chanterons, nous danserons,

Nous invoquerons sa mémoire.

Nous ouvrirons enfin son baluchon

Nous y découvrirons, je n’en doute pas,

Des merveilles inédites qui

Nous emporterons, qui

Nous ferons prendre encore plus

Conscience de l’amour de notre Congo

De l’amour pour notre prochain

De l’écoute nécessaire et salutaire de nos ainés

De l’amour du travail et encore du travail

Pour notre bien être

Et celui de notre pays

Si, le plus petit canton est représentatif de l’univers’’

Jacques LOUBELO est la voix de notre canton

Sa voix s’est élevée par-delà les montagnes

Par-delà les forêts

Par-delà l’immensité du fleuve Congo

Par-delà les océans

C’est notre Mésange

C’est notre Madiba

Sa voix ne s’éteindra jamais

P. NZONZI

12/10/2013

Rédigé par Pascal Nzonzi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :